-->

Il faut 6 mois pour devenir compétent

Il faut 6 mois pour devenir compétent


    Il faut 6 mois pour devenir compétent

    Il faut 6 mois pour devenir compétent

    Le cabinet Robert Half a estimé qu’après une prise de poste il faut en moyenne 6 mois pour devenir compétent.
    Un recrutement n’est considéré comme réussi que quand la concordance candidat et entreprise est constatée. Mais à quel moment un manager considère que le nouvel entrant est autonome et compétent ? Cette question est d’autant plus importante que les entreprises qui embauchent efficacement prennent un avantage concurrentiel.

    Réussir l’intégration

    Pour que le salarié idéal soit rapidement compétent, l’entreprise a intérêt à soigner le processus d’intégration, du premier jour aux semaines et mois qui suivent. Quelques petits efforts supplémentaires peuvent s’avérer payants à long terme, se traduisant par l’augmentation des performances et de la loyauté.
    Une intégration réussie va plus loin que la simple formation. Celle-ci est bien sûr nécessaire pour apprendre la dimension technique du travail ou comprendre son contenu précis. Mais, dans un scénario idéal, elle doit aller de pair avec la rencontre d’autres collaborateurs et l’appropriation de la culture d’entreprise.
    Un processus d’onboarding bien pensé contribue à une intégration plus rapide des nouveaux entrants. Ils se sentiront à l’aise dans leur nouvelle fonction, participeront positivement à la culture de l’entreprise et à l’esprit d’équipe. Ils seront prêts à s’investir et resteront plus longtemps fidèles à l’entreprise.

    5 conseils à destination des nouveaux collaborateurs

    Le salarié doit vouloir appréhender son poste le plus rapidement possible. Voici, extrait des résultats de l’enquête menée par Robert Half, 5 conseils à destination des nouveaux collaborateurs qui souhaitent devenir compétents le plus rapidement possible :

    1-Préparer son arrivée

    La préparation en amont d’une prise de poste est primordiale. Se renseigner sur l’entreprise, son histoire, ses valeurs et sur ses futurs collègues est indispensable. Il sera sage de demander les informations essentielles préalablement afin d’arriver sereinement le Jour J. Cela permet d’interroger ses nouveaux collègues et de montrer son intérêt pour l’entreprise.

    2-S’organiser : la clé de la réussite

    On ne le dira jamais assez, l’organisation est essentielle pour la réussite professionnelle. Le mieux est de commencer dès les premiers jours à mettre en place des outils d’organisation. Afin de démarrer du bon pied, il suffira, dans un premier temps, d’enregistrer les numéros et codes d’accès importants, d’organiser sa boite e-mail, de noter les rendez-vous hebdomadaires avec ses collègues, etc.

    3-Être à l’écoute pour progresser

    Un nouvel environnement de travail est un terrain inconnu, c’est pourquoi être à l’écoute de ses collègues très important. Il ne faut pas hésiter à leur poser des questions et prendre en compte leurs conseils. Ils connaissent l’entreprise et ils peuvent être des alliés dans l’évolution professionnelle. Par ailleurs, mettre en application leurs conseils envoie un signal positif de remise en question et de motivation.

    4-Faire preuve de proactivité

    Après avoir appréhendé les tâches principales et cerner ses collègues de travail, il est temps de passer à la vitesse supérieure. L’implication dans ses nouvelles activités et la motivation feront la différence. Faire preuve d’esprit d’initiative et partager ses idées avec ses nouveaux collaborateurs est un vrai plus. Cependant, point trop n’en faut, trouver l’équilibre est la clé !

    5-S’engager dans la vie de l’entreprise

    Les événements organisés par l’entreprise permettront de s’intégrer au sein de sa nouvelle équipe. Participer aux déjeuners, aux cadeaux communs et au team building est un moyen efficace de gagner la confiance et la sympathie de ses collaborateurs, et, par la même occasion, de créer un environnement de travail convivial. De plus, s’intéresser aux objectifs de l’entreprise et à son développement, se sentir impliqué dans le destin de la firme permet de rester motivé sur la durée.
    Source: Enquête Robert Half basée sur les interviews de 305 DG et managers qui recrutent

    Post a Comment